En Suisse - Fête de l'Absinthe et visite grandiose au Creux du Van

Ce week-end, direction la Suisse pour la 20ème éditions de la fête de l'Absinthe à Boveresse!
Tout d'abord, un petit rappel sur l'Absinthe:
Comme je vous l'avait déjà expliquer sur ce post, non, l’absinthe ne rend pas fou. L’alcoolisme est responsable des maux qui lui sont imputés, car à l'époque la consommation était de ... 12 verres par jour!
Ce n'est pas interdit! Elle est à nouveau autorisée sur le marché Français depuis 2011 car il à été prouvée qu'elle ne présente pas plus de risques que les autres alcools.
Aucune molécule n'a été retirée pour la rendre à nouveau consommable, la Thuyonne qui est de l'huile essentiel de plante d'absinthe est toujours présente dans les boissons d'aujourd'hui.
Boveresse est un petit village situé en Suisse dans le Val-de-Travers. C'est le berceau de l'Absinthe. Même après son interdiction, on à continuer à en distiller ici clandestinement, et aujourd'hui, on retrouve enfin librement ces nombreuses distilleries à Boveresse, Môtiers et autres villages alentours.

Après quelques heures de routes, nous voilà au camping de Fleuriers, à quelques kilomètres de Boveresse. Nous nous installons ici pour passer la nuit. Évidemment, puisque nous allons boire, nous ne prenons aucun risque, et nous dormons sur place. 
Nous déballons rapidement les tentes et nous dépêchons ensuite de rejoindre la fête! Nous sommes impatients et nous ne voulons pas en perdre une goutte! (d'Absinthe ;) )
Nous avons réservé à l’avance et nous payons à l'entrée 7CHF pour notre bracelet d'entrée et notre verres consigné. Nous voilà ensuite libre de rencontrer les Distillateurs. 
Nous visiterons tous les stands et dégusterons des Absinthes délicieuses et magnifiques. Blanche, verte, vieillies en fut... il y en a pour tous les goûts! 
Le dernier stand est celui de Monsieur GRAND, que nous avions déjà rencontré lors de l'Absinthe Week. Après la dégustation de ses produits, dont une glace à l'absinthe, il nous propose très gentiment de nous emmener jusqu'à son champs d'absinthe. 
Les plantes sont déjà très hautes, et diffusent leur senteur dans l'air sur notre passage. Les fleurs ne sont pas encore là, mais les abeilles attendent dans la ruche à côté.
Monsieur GRAND nous fait ensuite une surprise en nous emmenant dans les bois. Au bord d'une chemin, sous les arbres feuillus, nous découvrons une fontaine naturelle et à côté, une Absinthe Box. C'est la toute première, installée ici par un de ses amis. 
Elle fonctionne comme les traditionnelles fontaines cachées dans les bois que l'on peut retrouver sur la Route de l'Absinthe. Dans la boite se trouve une bouteille d'absinthe et des verres en libre service. Une petite goute d’absinthe au fond du gobelet, et on se sert de l'eau fraiche directement à la source!
Un délice! C'est bon et frais! Dans la boite se trouve aussi une petite tirelire, si vous souhaitez mettre une petite pièce pour remercier et aider à faire vivre cette jolie tradition des fontaines "sauvages". 

Fete Absinthe BoveresseFete Absinthe BoveresseFete de l'Absinthe Boveresse
Fête de l'Absinthe Boveresse
Chocolat absintheFête de l'Absinthe Boveresse
Distillerie la Maison des Chats
Distillerie la Maison des ChatsFete de l'absinthe boveresseChamps absintheplante absinthe
Absinthe Box
Absinthe Box
Absinthe Box

Une fois de retour à Boveresse, nous décidons d'aller voir le vieux séchoir à absinthe.  Le bâtiment, patiné par les intempéries, à beaucoup de charme. Au rez-de-chaussé, tout un tas d'engins sont exposés, allant du corbillard à la vielle échelle de pompier. Au deuxième étage, divers outils comme une vielle embouteilleuse, puis sous le toit, quelques bottes d’absinthes en train de sécher. 
Mais il fait très chaud ici, et nous ne nous attardons pas trop longtemps dans ces salles étouffantes.
Nous sommes debout depuis 5h30 du matin, et l'après midi est déjà bien avancé, nous décidons donc de retourner au camping nous reposer un petit peu. 
Le soir, après une petit passage à la Pizzeria du coin, nous retournerons à Boveresse à pied pour profiter une dernière fois de la bonne ambiance de la fête. Tard le lendemain matin, nous rentrerons à pied dans la nuit, sous les étoiles. Nous percevrons l'ombre de quelques chamois sur les roches au dessus du camping, puis nous passerons une nuit terriblement glaciale à grelotter dans nos tentes. 

Séchoir à Absinthe - Boveresse
Séchoir à Absinthe - BoveresseSéchoir à Absinthe - Boveresse
Séchoir à Absinthe - BoveresseSéchoir à Absinthe - Boveresse
Séchoir à Absinthe - Boveresse

Autant dire que le réveil matinal est quelque peu difficile, avec le manque de sommeil dû à une nuit très courte et le froid pénétrant du sol qui refuse de nous quitter, nous avons à présent droit à un vent soutenu. 
Nous décidons d'aller déjeuner au restaurant du camping pour nous remettre sur pied.un Chocolat chaud plus trad, nous revoilà d'attaque! Nous replions les tentes et une fois la voiture chargée, nous prenons la direction du Creux du Van. Lors de notre randonnée sur la Route de l'Absinthe, nous n'avions pas pu venir jusque là, la fatigue étant bien trop forte, nous avons décidé de réparer cette erreur en prenant le temps de passer voir de qui il retourne ce dimanche matin.
Sur le chemin, nous traversons quelques prés où les vaches paissent librement. Nous arrêtons la voiture sur la route pour aller leur dire une petit bonjour. Rapidement, une petite dizaine d'entre elles s'approchent tout autour de nous, et lorsque nous repartons après quelques caresses, les vaches bloquent le passage des autres voitures sur la route! :D oups! 
Nous garons enfin la voiture et prenons à travers champs pour rejoindre le bord du Creux du Van.  Nous ne connaissons pas du tout l'endroit, et lorsque nous passons le petit mur de pierre au bout du pré, nous avons tous le souffle coupé. Nous sommes très haut, à environ 1400m d'altitude, et devant nous, les monts rocheux et couverts d'épineux s'ouvrent sur la vallée. 
La vue est magnifique, le spectacle grandiose, et nous prenons le temps d'arpenter les bords de la falaise. En déambulant ainsi, nous prenons sans le savoir la direction du Mont Le Soliat. Lorsque nous arrivons en haut vers la croix marquant le sommet, nous débouchons alors sur une vue incroyable. Nous avons la chaine des alpes qui se déroule sur l'horizon devant nos yeux. C'est tellement majestueux que cela semble irréel. Devant nous quelques alpage semblent tombés abruptement sur la vallée qui s’estompe dans la brume. Au fond, les sommets enneigés brillent de blanc et de bleu sur le ciel clair.
Le Mont Blanc se détache à droite, le plus haut sommet dans cette direction.
Nous contemplons ainsi ce paysage sublime durant de longues minutes avant de nous remettre en route pour trouver de quoi boire. Nous nous arrêtons au restaurant vers lequel nous avons garé notre voiture. Celui-ci propose à boire, à manger et fait également office de dortoir. ici, il y a du bon pain, des œufs frais et de la charcuterie maison. Mais pour ce midi, nous signons les excès de la veille, alors une petite salade sera suffisante. 
Sur la terrasse, il fait beau et nous déjeunons gaiment, malgré le vent incessant. Le ventre plain, nous repartons pour un dernier petit détour à Môtiers. 

Creux du Van
Creux du VanCreux du VanCreux du VanCreux du VanCreux du VanCreux du Van
Le SoliatLe SoliatLe SoliatLe Soliat
Le Soliat
Restaurant le SoliatRestaurant le Soliat

Nous aimons beaucoup ce village où l'on trouve de nombreuses distillerie. Il est aussi tout près d'une forêt où passe l'Areuse, une jolie rivière. C'est aussi ici que se cache la Fontaine à Louis. Je vous en avait déjà parler sur mon article lorsque nous avions fait la Route de l'Absinthe. Depuis, c'est resté un de mes endroits favoris.
Au beau milieu des bois, vous trouvez cette petite fontaine faite à partir d'une source d'eau naturelle. Cachée dans une petite boite en bois qui est accessible à tous, vous trouverez une bouteille d'absinthe en libre service! Hop ! Une petite dose d'absinthe au fond du verre et puis direction la fontaine pour y ajouter de la bonne eau de source bien fraiche. Assis à la grande table de bois, nos verres à la main, nous prenons le temps d'apprécier la beauté des arbres et les bruits de la forêts. 
C'est tellement reposant!
Ainsi frais, dispo et désaltérés, nous sommes prêts à reprendre la route!
Direction Dijon sous un soleil étouffant, avec un coffre remplies de souvenirs embouteillés!!! 
 
MôtiersLa Fontaine à Louis
La Fontaine à LouisLa Fontaine à Louis
La Fontaine à Louis
La Fontaine à Louis
La Fontaine à Louis

Share:

0 commentaires

Jeter une bouteille à la mer...