Au Japon - Jour 5 et 6 - Ikebukuro, Nakano et journée shopping à Asakusa!


Réveil au petit matin, au son du croassement des corbeaux, as always!


Après avoir pris notre petit déjeuner, nous voilà en route pour l'agréable quartier de Nakano. Nous y allons dans un but précis: Le Pokemon Center. Arnaud, qui nous accompagne dans ce voyage, est un grand fan de Pokemon, impossible donc de venir au Japon sans passer par là.

Nous n'explorerons pas beaucoup le quartier, nous concentrant sur l'artère principale, typée Akihabara en plus mignon,  nous menant au Sunshine City, un immense centre commercial abritant le Pokemon Center.

Impossible de le rater, rien qu'au niveau des escalators, la déco est déjà là! 

Nous passons donc quelques temps à farfouiller dans le magasin mais je n'y trouve personnellement pas mon bonheur. Peu de figurines et surtout beaucoup de peluches, et le peu d'articles intéressants coûte excessivement cher... Néanmoins l'objectif premier est atteint: Satisfaire Arnaud! 

Le temps passe vite et lorsque nous sortons après quelques parties sur les bornes et après avoir attendu Arnaud patientant dans la looongue file d'attente à la caisse, nous sommes enfin dehors à la recherche d'un endroit où manger. 

Nous finissons par entrer dans un petit boui boui qui ne paye pas de mine mais où il y a une borne de commande, et où il est donc plus facile pour nous de commander. Une fois assis, nous découvrons les lieux. Nous sommes installés autour d'une minuscule cuisine ouverte où s'affaire une petite dame. La couche de graisse recouvrant l'ensemble de la cuisine fait peur à voir. De même que la poussière agglutinée dans le gras déposé sur les lustres au-dessus du comptoir... Mais nous n'avons plus le choix à présent, car nous avons passé commande et déjà réglé. 

On comprend mieux l'état du restaurant quand on voit les immenses flammes dans la casserole alors que la cuisinière s’affaire à la cuisson de nos plats! Impressionnant! J'aperçois au passage une petite blatte fuyant la chaleur qui court sur le téléphone...

Et finalement notre repas arrive et c'est LA SURPRISE

Car c'est vraiment délicieux! 

Si l'on sait faire abstraction de la crasse, l'endroit vaut le détour!

Au moins, ce sera une expérience inoubliable!

Ikebukuro
Ikebukuro
Pokemon Center Ikebukuro
Pokemon Center Ikebukuro
Tonkatsu
Dassai 23


Nous repartons à présent en direction d’un nouveau quartier, pour aller visiter la Nakano Broadway. Cette grande allée commerçante couverte abrite de nombreux petits restaurants mais surtout énormément de boutique de figurines et autres gadgets manga d'occasion. Mais l'endroit est un vrai labyrinthe et nous passerons tout le reste de l'après-midi à déambuler ici à la recherche de la meilleure affaire pour les figurines. Palou et moi finirons par craquer sur deux figurines de L'Attaque des Titans (Mikasa et Eren) pour 2500Yens les deux seulement! 

Un pain au curry plus tard, nous voilà de retour vers notre appartement à la Yoyogi Station, mais avant de rentrer, Palou souhaite absolument s'arrêter dans une boutique qui semble vendre du saké, car il veut goûter un VRAI saké Japonais.

La boutique en question, dont la vitrine expose de nombreuses bouteilles est en réalité un Izakaya (restaurant typiquement Japonais). Accostés dès notre entrée par la maitresse des lieux, nous finissons pour ne pas être impolis, par nous assoir à une table en tentant tant bien que mal d'expliquer que nous ne souhaitons pas manger, mais seulement boire un verre. Galère galère! Heureusement, un client du restaurant, qui parle un peu anglais, vient nous aider et explique que nous voulons uniquement du saké. On nous propose alors de choisir, mais comme personne n'y connais quoi que ce soit, Palou finit par désigner une bouteille affichée sur le mur. C'est ainsi que l'on nous sert un des sakés les plus chers du Japon, le Dassai 23. On pleure d’avance en constatant le prix de la bouteille, mais c'est aussi ainsi que l'on va découvrir ce que c'est que le VRAI saké Japonais, que l'on appelle en vérité Nihonshu, (saké désignant l'alcool en général) et qui va alors déclencher chez nous une véritable passion pour la chose. Mais à ce moment, la galère ne s'arrête pas là!

On nous sert ce nihonshu dans un verre débordant dans un masu (Petite boite en bois rectangulaire). Mais nous ne savons pas comment boire cela d'une manière correcte. Ainsi, Google nous sauvera la vie en m'apprenant la bonne chose à faire, à savoir: Boire d'abord le petit verre qui déborde, puis le remplir avec le saké restant dans le masu. (Bonne chance pour ne pas en foutre au large)

Le dialogue étant compliqué, nous préférons, une fois nos verres terminés, quitter les lieux pour aller acheter à manger au kombini. La note est salée, mais nous sommes heureux de notre expérience. Une vraie découverte! 
Nous rentrons tranquillement à l'appartement, les sacs chargés de petits plats et de boisson ramenés de la supérette. Encore une bonne journée qui se termine sur les tatamis! 
 

Nakano Broadway
Nakano Broadway

Le lendemain, nous prenons la direction du Parc Yoyogi. En effet, avant d’entamer notre journée shopping en amoureux, nous allons tous ensemble visiter le Jardin de l'impératrice qui se trouve au cœur du parc. Nous trouvons l'endroit rapidement, tout près du Meiji Jingu, et une fois notre ticket d'entrée payé et un petit tampon plus tard, nous nous appliquons à déambuler dans les allées verdoyantes.

Le jardin est très agréable et très calme, et nous nous attardons quelques temps devant une énoorme mante religieuse découverte sur un tronc d'arbre.

Pour les amateurs de fleur, ce jardin possède un magnifique champ d'iris, qui n'était pas fleuri à cette époque de l'année, mais qui doit être incroyablement beau à la bonne période.

Une fois la pause verdure faite, nous quittons nos compères pour aller faire un petit tour dans les magasins de vêtements de la Takeshita street. Mais je désespère vite après avoir essayé une jolie jupe, car même si je ne suis pas grosse, comparé aux Japonaises, j'ai l'air d'un gros thon dedans... Je repartirais seulement avec des chaussettes!


Yoyogi KoenYoyogi KoenYoyogi Koen Mascotte Japonaise
Les Tamagochi existent encore!
Nous repartons ensuite jusqu'à la station pour prendre le train jusqu'à Asakusa. Je fais quelques achats aux abords du temple en déboursant quelques sous pour acheter de beaux Furoshiki puis après un rapide passage au stand de brochette, nous nous mettons à faire la queue devant une boutique qui vend des Melon Pan. Le Melon Pan, c'est un genre de brioche avec une croute croustillante comme du cookie, striée en losange sur le dessus, et avec un intérieur moelleux. On peut en trouver dans les konbinis mais ce n'est pas du tout le même goût que chez un attisant et je veux absolument en goûter "de vrai".  Cette boutique est très réputée et je vois que des célébrités se sont arrêtée ici, il y a même une photo de Kyary Pamyu Pamyu!

Enfin je me retrouve avec le Saint Graal entre les mains! Et effectivement, ça n'a rien à voir avec de l'industriel. La croute est bien croustillante, l'intérieur encore chaud et la dose de sucre à de quoi combler mes besoins pour une année complète! Même si ça ne sera pas mon dessert Japonais préféré, il faut dire que c'est en effet très très bon!


Le ventre plein, nous nous rendons d'un pas décidé à la Kappabashi dori où nous dépenserons un beau petit paquet de fric! Lanterne, vaisselle diverse, et même une bouteille de Daissai 23, le sake dont je vous parlais plus haut!

On y aura passé tout l'après midi! Après un petit tour au Senso-ji pour le voir illuminé de nuit et après avoir dévoré une dernière brochette de dangos, nous retournons les bras chargés à l'appartement.


Nous retrouvons tout le monde au chaud autour de la table. Le konbini nous aura encore nourrit et hydraté ce soir! Mais il faut encore tout ranger, car demain, on se met en route pour Kyoto! Les valises vont être lourdes... 

Maneki NekoAsakusa Melon Pan Asakusa
Melon Pan Asakusa
AsakusaAsakusa
Asakusa
Senso-ji Asakusa
N'oubliez pas que vous pouvez retrouver chaque journée du voyage en vidéo sur Youtube!
VIDEO - JOUR 5 & 6

SUITE:

Tags:

Share:

0 commentaires

Jeter une bouteille à la mer...