... Au Japon - Jour 4 - Petit paradis à Asakusa, balade en bateau futuriste et soirée magique à Odaiba.

La journée commence comme tous les autres matins depuis 3 jours: Réveil sur un tatamis, petit déjeuné au café du coin, et direction la station pour prendre le train. Aujourd'hui nous allons débuter nos visites dans le quartier d'Asakusa.

Arrivée sur place, nous nous mettons directement en route pour rejoindre la Kappabashi-Dori. C'est une rue commerçante où l'on trouve tout ce qu'il faut pour la cuisine. Bento, ustensiles, produits de base... c'est surtout un vrai paradis pour ceux qui, comme moi, adorent la vaisselle.
L'endroit se repère facilement: Le long d'une grande artère, un chef géant et des tasses géantes décorent les immeubles de chaque coté de la rue. 
Ni une, ni deux, je m'engage sur le trottoir devant les vitrines. Je sens déjà mon argent fondre dans ma poche... Baguettes, bols en tout genre, service à saké... j'ai envie de tout acheter! Vous trouverez ici aussi des magasins vendant des reproductions de plats en plastique. C'est d'un réalisme à s'y tromper! A la base, ils sont destinés aux restaurants qui les présentent dans leurs vitrines afin de vous montrer à quoi ressemblent les plats qu'ils proposent, mais la chose est tellement "Japonaise" qu'elle est devenue un souvenirs à ramener de son voyage. Néanmoins, à la vue du prix de ces jolis petits sushis en plastique, je décide de me passer de ce souvenir la... 


kappabashi-dori
kappabashi-dori
kappabashi-dori
asakusa
Tokyo Skytree

La rue est très longue mais nous finissons tout de même par arriver "au bout" et nous reprenons quelques ruelles adjacentes pour allez en direction du Senso-ji. Nous savons rapidement que nous sommes arrivés sur place. En effet, ce temple est le plus gros et le plus célèbre de Tokyo, par conséquent, il y a aussi une énoooorme masse de touristes qui s'y agglutine. Mais impossible de passer ici sans aller le voir, et nous avons bien fait car cela restera un de mes endroits favoris à Tokyo.

Nous entrons par le jardin situé derrière la grande Pagode, qui n'était malheureusement par visible car en travaux et recouverte d’échafaudages, et rejoignons, après un petit coucou aux carpes koi, l'entrée du temple. Devant son imposante structure, une première grande porte ouvre sur la Nakamise street, puis la seconde sur le temple en lui même. 
Avant de rentrer, nous nous arrêtons devant les Omikujis (prédictions) car Arnaud veut absolument essayer. C'est très simple: Il suffit de déposer une pièce de 100Yens dans la tirelire, il faut ensuite prendre la boite qui est déposée devant vous et la secouer jusqu'à ce qu'une des baguettes qui se trouvent à l'intérieur sorte. Sur cette baguettes, vous trouvez des kanjis. Il faut ensuite repérer le tiroir portant le même kanji que votre baguette et prendre une des prédictions qui se trouvent à l'intérieur. 
Arnaud entame donc la lecture de sa feuille qui lui annonce une terriblement mauvaise fortune! (Sa maison va bruler, etc..) Mais pas de panique, pour contrer le mauvais sort, roulez le papier et attachez le sur les supports prévus à cet effet! 
Après un petit passage auprès des encens pour nous enrober de leur fumé puis à la fontaine pour nous purifier en nous lavant les mains et la bouche, nous grimpons enfin les marches du sanctuaire, surmontées d'une énorme lanterne de papier. Malheureusement, il est difficile de pouvoir profiter du lieu car il y a beaucoup de monde qui se presse à l'intérieur, nous pourrons tout de même apprécier les magnifiques peintures du plafond. 
Soudain, nous entendons une petite musique venant de l'extérieur. Nous ressortons devant le temple attirer par le son et la foule qui commence à s'assembler devant les grandes portes.
Nous apercevons alors une procession qui se dirige vers nous. Par le plus grand des hasards et avec beaucoup de chance, nous tombons en plein Shirasagi-no-mai, la danse du Héron Blanc.
La parade est composée de guerriers, plusieurs porteurs et 8 hérons blancs, sans compter les 19 musiciens et autres figurants habillés en costumes d'époque Heian. Cette parade rituelle est destinée à prier pour la paix. (Source: Autrement le Japon). Les costumes de hérons sont magnifiques, et les danseuses les font vivre d'une manière enchanteresse. Lorsqu'elles écartent les bras, les costumes se déplient comme les ailes d'un oiseau, où la lumière filtrerait à travers le plumage blanc.  
C'est un défilé comme je n'en avait encore jamais vu.


Senso-jiYukataSenso-ji Senso-jiSenso-jiSenso-ji
Senso-ji
Senso-ji
Senso-ji
Senso-jiSenso-ji

Une fois que les danseurs et musiciens se sont trop écartés, nous décidons d'aller nous remettre de nos émotions... en mangeant bien évidemment! Je ne sais pas s'ils était là pour l'occasion, mais il y a dans l’enceinte du temple une multitude de petits stands qui vendent de la nourriture. Patates douces frites et sucrées, takoyakis, brochettes de viande, brochettes de crabe, poulet pané, soba, etc... le problème est que tout à l'air et EST délicieux. On mange vraiment bien pour quelques sous. 
Après ce gros grignotage, nous décidons de quitter le temple en passant par la Nakamise Dori. Cette rue très commerçante qui mène jusqu'au Senso-ji est bondée de touristes mais on y trouve aussi des boutiques très sympathiques. Jer fait péter son porte monnaie pour un Daruma, un service à saké et un Maneki Neko pendant que je me jette sur de délicieux dangos recouverts d'azuki (pâte de haricot rouge) un peu plus loin. 
Enfin nous arrivons au bout de la rue, juste devant l'office de tourisme, dans le quel nous décidons de nous rendre car je sais qu'il y a un accès gratuit à la terrasse tout en haut. Encore une fois, nous prenons le temps d'observer la ville d'en haut. La foule qui se presse jusqu'au temple, les décoration qui scintillent le long de la Nakamise Dori, les jinrikisha (poussepousse) qui slaloment entre les voitures, et un peu plus loin le siège de l'entreprise Asahi et sa célèbre "crotte" en or qui se reflète sur les eaux de la rivière Sumida. 
C'est d'ailleurs par là que nous allons. Impossible de passer vers le siège d'Asahi sans y boire une bière! Nous voilà donc quelques minute plus tard en train de boire sous une crotte en or. Mais nous ne pouvons nous attarder très longtemps dans cet endroit charmants où nous sirotons nos verres à côté d'une famille de Yakuzas, car nous avons rendez-vous sur l'autre rive pour embarquer.

Senso-ji
Nakamise street
Maneki neko

Notre bateau arrive. impossible de le rater, il n'y en à pas 50 comme lui! Le Hotaluna, petit frère du Himiko, à été désigné par le créateur d'Albator. c'est pas un peu la classe ça? D'ailleurs ça se voit, car on à plus l'impression de monter dans un vaisseau spatial que sur un bateau! 
Il est absolument magnifique, avec ses formes arrondis et son corps entièrement vitré. Il y a même un bar à l'intérieur! Pendant que les autres prennent une bière, je choisi de gouter une glace à la patate douce. Et c'est délicieux!
Peu de temps après notre départ du quai, nous découvrons qu'il y a une terrasse sur le toit du bateau, nous sortons donc à l'air libre pour profiter de la vue.
Les immeubles défilent, le soleil qui commence à se coucher éclair vivement les façades qui se reflètent dans l'eau comme des flèches argentées. Au fil de la promenade, on voit se rapprocher l'ile d'Odaiba avec sa grande roue. On passe sous le Rainbow Bridge, et nous y voilà!
Je descend avec regret, j’aurais bien profité du bateau un peu plus longtemps mais il nous reste tout de même plein de choses à découvrir ici et j'en suis tout aussi contente.
Mais ça commence mal... nous arrivons trop tard et Miraikan, le musée des nouvelles technologies à déjà  fermé ses portes, de même que l'observatoire de Fuji TV. Nous nous mettons donc en route pour Venus Fort. En chemin, nous nous arrêtons devant le Gundam Front pour admirer la statue d'un Gundam en taille réelle. Cet immense Robot s'anime même de temps en temps, et comme la chance nous sourit... voilà que la musique se déclenche, les lumières s'allument et le voilà qui se met à bouger! Incroyable, il ne manque plus que de le voir décoller! :D Vraiment, est-ce que l'on peut voir ça ailleurs qu'au Japon???  En tout cas je le mettrais bien dans mon Jardin même si les voisins ne seraient certainement pas très contents! Haha!


Tokyo Cruise - Hotaluna
Tokyo Cruise - HotalunaGlace patate douce
Tokyo Cruise - Hotaluna
Tokyo Cruise - Himiko
Tokyo Cruise - Hotaluna
Gundam Front Odaiba Gundam Front Odaiba

Une fois le spectacle terminé, nous nous remettons en route pour Venus Fort. Après avoir un petit pont éclairé de façon multicolore, nous entrons finalement dans le grand centre commercial. Nous ne sommes pas venus ici pour faire du shopping, je vous rassure, mais pour jeter un œil à la déco et au plafond. Oui oui, au plafond! Je vous explique: L'intérieur est reconstitué comme une ville à l'Européenne, comme la voie les Japonais bien évidemment, et donc avec de jolis bâtiments sculptés, des colonnes et des fontaines... il y même une place avec une fausse église! Mais le mieux c'est le plafond, qui est "vivant". Il change en fonction des heures, passant du petit matin au soleil des beaux jours,  puis du soleil couchant à la belle nuit étoilée. Il y a même des étoiles filantes! Incroyable!
Il parait que ce lieu est assez apprécié des couples qui cherche un peu de romantisme à la Française!
Après avoir flâner dans les "rues" nous traversons le complexe pour atterrir au pied de Daikanransha, la Grande Roue. C'est une des plus grande du monde avec ses 115 mètres de haut, et offre une vue imprenable sur la baie de Tokyo. on y trouve même des cabines entièrement vitrées, même au niveau du plancher! Tout le monde veut grimper, mais pas moi car j'ai énormément le vertige et mon dernier tour en grande roue n'avait pas été rassurant! Je laisse donc Palou, Arnaud, Jer et Amélie faire la queue pour un tour et je pars explorer les environs. 
Tient, tient, tient, mais il y a un game center juste à côté! Je pousse la porte et je découvre un immense hall rempli de jeux divers, de UFO catchers, de Gachapons et de purikura! Je passe un billet de 1000 yens dans une machine pour me faire de la monnaie et me voilà prête! Je fais quelques essais sur une figurine mais je vois bien que le résultat sera le même qu'à Akihabara, je jette alors mon dévolu sur une trousse en peluche en forme de tête de Nyanko Sensei (Le chat du manga Natsume Yuujinchou). Humm... ça me semble plus facile avec les peluches! Et oui! Après 7 essais, la voilà entre mes mains! J'aurais eu ma revanche sur les UFO catchers!
Je sors de ce lieu de tentation avant de claquer trop d'argent pour retrouver les autres. Quelques minutes plus tard, les voilà redescendus sur terre. Apparemment, les cabines sont tellement stables qu’on ne se sent même pas dans les airs! Et la vue de nuit était superbe, du coup je regrette un peu de ne pas y être allée.
Mais n'y pensons plus car il est temps d'aller casser la croûte! Nous retournons dans un grand centre commercial qui se trouve au milieu de l'ile car j'ai trouvé l'adresse d'un super kaiten sushis. Nous cherchons un bon quart d'heure dans les étages mais il semble évident que nous ne le trouverons pas. Il est bien là, devant nous, mais il a fermé... Nous sommes vraiment déçus, nous retournons au rez-de-chaussé dans la zone des restaurants et faisons chacun un choix parmi les nombreuses boutiques qui propose ramen, sushis, takoyaki, okonomiyaki, curry, etc. Au milieux de ce grands hall bordé par les échoppes se trouve une large place remplie de tables où l'on peut venir s'installer. Tandis que les autres vont chercher des ramens, Palou et moi allons de l'autre côté pour acheter un omurice.  J'en cuisine souvent à la maison, c'est une omelette contenant du riz frit habituellement accompagné de ketchup, mais là nous avons le droit de l'accompagner avec du curry! Humm! Yummy!
Mais la dégustation n'est pas au niveau de notre espoir. Le repas est juste bon, les portions trop petite pour un tarif assez cher... Décidément, nous n'avons pas de chance avec la nourriture ce soir!
Une fois le repas pris, nous ressortons en direction de Joypolis. J'avais prévu cette étape sur mon planning mais je ne suis au final pas emballée pour aller passer la soirée dans cet immense Game Center façon parc d'attraction. Nous finirons par déambuler tranquillement sur les quais, en profitant des illuminations de noël et de la vue sur le Rainbow Bridge éclairé.
Nous finissons par rejoindre le monorail qui nous ramène sur la bonne rive, puis quelques arrêt de train plus tard nous voilà de retour à Kabukichô! Nous passerons encore la soirée au Godz (C'est décidément devenu notre tanière Tokyoite!) et nous reprendrons encore tard dans la nuit le chemin de notre appartement, à présent devenu familier.

Grande Roue - OdaibaVenus FortVenus Fort Venus Fort
Odaiba - Rainbow Bridge

N'oubliez pas que vous pouvez retrouver chaque journée du voyage en vidéo sur Youtube!
VIDEO - JOUR 4

SUITE:
JAPON JOUR 5 (bientôt)

Tags:

Share:

0 commentaires

Jeter une bouteille à la mer...