... Au Japon - Jour 3 - Akihabara, Maid Café et une soirée à Ueno

Nouvelle journée sur le sol Nippon!
Après que chacun est fait son tour à la salle de bain, nous voilà à quelques pas de notre appartement dans un genre de restaurant/self d'un hôtel situé dans une rue à proximité. Toast à l’œuf, croissant ou pain au curry... avec un bon café latte, voilà de quoi démarrer comme il faut la journée!  

Le ventre plein nous grimpons dans les transports en commun pour nous diriger vers Ochanomizu.
Le coin est réputé pour ses magasins de musique et en effet, à peine arrivé dans la rue principale que cela saute aux yeux. Les boutiques vendant en majorité des guitares se côtoie à même pas 1 mètre d'écart. Mais nous tombons mal car même s'il est déjà 10 heures et que pour nous, la mâtinée est déjà bien avancée, les magasins n’ouvrent pas avant 11h!!! Et en plus je commence à avoir très mal au ventre. Nous finissons par rentrer dans le Mac-Do le plus proche, au moins je suis certaine d'y trouver des WC. Les autres commandent quelques bricoles au comptoir, histoire de ne pas faire les gros Gaijins de base qui sont rentrés juste pour les chiottes. Mais me voilà bien embêté car ces toilettes sont encore différentes de celles que j'ai pu tester jusqu'à maintenant. Habituellement même s'il y a plein de boutons, la chasse d'eau est en générale une manivelle située vers le réservoir, mais là ... rien... rien à part un gros panneau au mur avec une multitude de petits boutons... Je finit par faire confiance à mes bases de Japonnais et j’appuie.... bingo! C’est le bon! Pfiiuuu ... les boules! Et quand je sort, c’est la queue devant les toilettes... OK!!!!! Je m’enfuis vite! 
Je rejoins les autres à table avec l'espoir d'un bon chocolat chaud. Mais Palou n'a pas réussit à se faire comprendre de la serveuse et je me retrouve avec ... une glace... heu... alors déjà il fait pas très chaud dehors et en plus avec mon mal de ventre... je suis pas sûre là...
Mais je ne veux pas gâcher alors je mange un peu et Arnaud finit les restes, comme toujours! :D
Nous ne voulons pas gâcher trop de temps car la journée est chargée nous nous dirigeons donc sans plus attendre vers la suite du programme: Akihabara! Tant pis pour les magasins de musique!

Akihabara c'est le quartier "Geek" de Tokyo, et là aussi, à peine arrivé ça saute aux yeux avec ses immeubles multicolores couverts de dessins manga. Nous entrons dans la rue principale et faisons un premier arrêt dans un Game Center. 7 étages de UFO Catcher (Machines à pinces) et jeux vidéos en tout genre! De quoi satisfaire n'importe qui!
Nous faisons une première halte dans une salle remplie de grosses machines. Il s'agit en fait de cockpits grandeur nature où vous vous installez pour faire des combats de robots. Palou et Arnaud tentent l'expérience. Ils s'installent dans les machines, comme dans un vrai cockpit, devant eux, trois grands écrans remplacent les fenêtres. L'employé vient nous aider car le menu est tout en kanji et c'est impossible de comprendre, puis enfin le jeu commence. On s'y croirait! Mais de toute évidence Palou n'est pas très bon et le jeu finit assez vite... :D
Une partie plus tard, nous voilà redescendu au rez-de-chaussé pour tenter l'expérience UFO catchers. Certains vous dirons que c'est totalement différent des machines à pinces en France... Mais personnellement, je reste sur le même avis que je m'étais fait au départ... ça reste de l'arnaque! XD
Mais c'est vrais que les lots sont bien plus alléchant que ce que l'on connait sur les fêtes foraines! Une jolie figurine d'Atsune Miku me fait de l’œil et je décide que l'heure est venu de voir si ce que l'on dit est vrai... c'est à dire qu'il suffit d'un peu de maitrise pour gagner. Une demie heure plus tard (au moins), Jer, Arnaud, Palou et moi avons tous tenter notre chance, mais les 30 000Yens dépensés n'auront servit à rien! Plein de pièces perdues et pas de figurine! On était pourtant à deux doigts de l'avoir plusieurs fois... mais non...

Akihabara
Akihabara
Akihabara
Akihabara - Game center
Akihabara - Game center


Je me console avec mon tout premier Gachapon. Les Gachapon ce sont des machines dans lequel on insert une pièce et qui distribue en échange un cadeau au hasard. C'est une véritable institution au Japon, certains collectionnent des centaines de babioles sorties de ces petites boules de plastique. Il existe tout un tas de collections différentes qui se renouvellent constamment et même des figurines inédites!
Je tombe (comme par hasard) sur de super mignonnes petites figurines de Nyanko Sensei de Natsume Yuujinchou, un animé dont je suis fan. L'occasion de tester les fameuses machines!
Hop, une pièce de 100Yens, on tourne la manivelle "GACHA GACHA" et "PON" la boule tombe! Super! J'ai ma petite figurine trop kawaiiiiii! *_*
Mais la tentation ne s'arrête pas là, quelques vitrines plus tard, voilà de magnifiques taiyakis fort alléchants qui s'offrent à nous... Ces petits gâteaux Japonais, souvent en forme de poisson, et qui sont généralement fourrés au haricot rouge, mais on en torve aussi à la glace, au thé vert, ou bien encore comme ici, fourré œuf/bacon. La pâte ressemble à de la gauffre, et bien chaud avec l'oeuf et le bacon, c'est un vrai régal!

Nous nous dirigeons à présent vers un gros immeuble très connu: Yodobashi Akiba.
C'est en réalité un magasin. Mais un magasin de 7 étages, et pas de petits étage, genre des trucs immenses! Je veux y aller car en plus d'être célèbre, l'avant dernier étage est à ce qu'on m'a dit, un paradis du Gachapon. Nous faisons donc grimpette tout en haut car nous ne voulons pas nous attarder ailleurs la journée étant déjà bien avancée. En effet, un rayon complet de Gachapon s'offre à nous, et tout l'étage est consacré aux jouets dont une grande partie aux maquettes et aux figurines.
Mais nous ne dépenserons rien ici car les prix sont assez élevé. Malheureusement, mois qui voulais une maquette d'un shinkansen, c'est bien au delà des prix auxquels je m'attendais.
Et puis la faim commence à se faire sentir, nous choisissons donc de partir à la recherche d'un restaurant.  Après un long tour dans le quartier, nous nous arrêtons finalement à ... . A nouveau je constate que la "portion Japonaise" soit disant petite, ne l'est en fait que rarement. En effet, depuis que nous sommes arrivés, nous n'avons eu que de grosses assiettes! ce restaurant ne déroge pas à la règle. Palou et moi avons commandé une bol de riz recouvert de boeuf braisé tranché très fin et surmonté d'un jeune d’œuf cru. Très beau en plus d'être bon. Mais je me rappelle surtout de ce restaurant pour ses toilettes car quelqu'un avait laissé le jet en mode "hyper puissant karcher qui décape tout" disons que.. ça m'a surpris! XD
 
Taiyaki - Akihabara
Taiyaki - Akihabara
Taiyaki - Akihabara

Nous ne ferons que quelques pas avant de rentré dans un café.
Mais pas n'importe quel café.
Un Maid Café.
...
J’avais prévu d'emmener les garçons dans un de ces établissement un peu particulier, alors quand cette jolie demoiselle de Maidreamin m'a accosté dans la rue, je me suis dit que le moment était venu!
Nous voilà donc partit avec cette jeune fille tout sourire qui tente tant bien que mal de nous faire la conversation avant d'arriver au café à proprement parler. Là elle nous laisse avec sa collègue qui nous installe à une table. Dans ce paradis rose bonbon, notre Maid, habillée en soubrette à jupe courte, froufous et bas blancs, nous autres Metalleux habillés de noir, barbus et aux cheveux longs détonnons encore une fois dans le décor. Mais malgré tout, nous sommes très bien reçu, et la jeune fille nous présente le menu en nous appelant "master" (maitre en anglais). Cela peut paraitre pervers et malsain, et je me suis sentie un peu gênée il faut l'avouer, mais il faut savoir que les Maids ne font qu'un travail de serveuse en cosplay, il est bien entendu interdit de les toucher. Dans le café, il y a un jeune couple Japonais et deux hommes Japonais d'une quarantaine d'année, venu fêter quelque chose ensemble. Autant dire que c'est ouvert à tout le monde.

Allons, notre Maid à décider de nous transporter dans son monde Kawai. Elle attaque tout d'abord en prenant Arnaud par surprise. En venant par derrière elle lui glisse sur les cheveux un serre-tête avec des oreilles de lapin. Jer face à lui, ne peut que pleurer intérieurement face à son destin. Elle s'approche de lui  et le couronne d'oreilles d'ourson. Nous rigolons mais notre tour arrive aussi et voilà toute la table habillée pour l'évènement! XD
Contrairement à ce que nous pensions, il est possible de se faire servir de l'alcool, mais je préfère personnellement un chocolat chaud tandis que Palou profite d'un dessert avec une gigantesque glace au chocolat décoré en forme d'ourson. Mais il faut bien l'avouer, on ne va pas au Maid Café pour la nourriture ou la boisson qui est médiocre, mais bien pour le spectacle, car oui, il y a du spectacle. Soudain, les lumières s’éteigne et les rideaux se ferme. La scène s'éclaire et c'est parti pour 15 minutes de concert et de danse. Franchement, ces nanas, elles assures quand même! Au service et sur scène!
Notre âme s'est envolée dans un abime de rose et de dentelle, il est donc temps de partir. Surtout parce qu'Arnaud à oublier son sac au restaurant en fait.
Mais avant on passe en caisse. Avant d'aller dans un Maid Café, n'oubliez pas que cela coûte un peu cher. L'entrée est payante, les activités sont payantes, les petits jeux qu'elles vous proposeront sont payants et vous êtes obligés de prendre au moins une consommation. Attention donc à votre porte monnaie, mais je vous invite à tenter l'expérience car c’est inoubliable!

Le sac d'Arnaud récupéré (Le restaurant l’avait mis en lieu sur et avait même noté un petit mot pour lui dessus), nous nous installons devant un game center, non pas pour jouer, mais pour attendre. En effet, Josephine, avec qui nous prenons des cours de Japonais à Dijon, viens d'arriver sur Tokyo et doit nous rejoindre. Et enfin parmi la foule, un visage familier! C'est étrange de la voir ici, de l'autre côté de la planète! Nous décidons de monter vers Ueno, que nous devions visiter dans l'après midi, mais nous avons trop trainé à Akihabara et il est tard. Nous allons donc faire quelques pas aux abords du grand parc et surtout boire et manger un morceau. Mais d'abord, takoyakis.
Et bien oui, nous marchons et encore une fois nous tombons sur une boutique alléchante à n'en plus tenir! Des takoyakis, un des trucs que je veux ABSOLUMENT gouter! Ce sont de petites boules de pâte dans lesquelles il y a du poulpe. Il existe un tas de manière des les assaisonner et je choisi sauce soja, mayonnaise et bonite. Un délice! Un délice je vous dit!!!!

Akihabara
Maid Cafe - Akihabara

Nous finissons par arriver à destination, à Ameyayoko Cho, la rue la plus animée du quartier sans aucun doute. Boutiques et restaurants s'alignent autour et en dessous des rails, là où passe la ligne JR. Je slalome dans la foule pour guider notre petit groupe vers un temple que j'avais repéré sur Google Maps, le Tokudaiji. Malgré la difficulté à se repérer dans ce fouillis,  nous le découvrons dans une petite rue perpendiculaire à la nôtre, toujours à proximité des rails. Ses marches s'élèvent devant nous et nous débutons l'ascension sous le regard sévère des Komainus. En haut, nous découvrons une petite cour décorée de statues et de lanternes en papier. Derrière un grand réceptacle pour l'encens se dresse le temple, silencieux à cette heure tardive, contrastant dans sa tranquillité et la douceur de ses lumières avec les rues en contrebas, bruyantes et baignées dans les couleurs vives et criardes des néons. La pause dans ce refuge est agréable après avoir passé la journée dans l’effervescence d'Akihabara! 

Nous nous mettons à présent à la recherche d'un petit bar afin de pouvoir nous installer tranquillement pour papoter avec Josephine. Nous finissons par nous arrêter au YEBISU Bar, à deux pas de la station dans le parc d'Ueno. L'endroit est très agréable, les serveurs très accueillants et la bière très bonne. Vous y trouverez toute la gamme Yebisu ainsi que de quoi manger. Mais nous ne resterons pas ici pour combler nos estomacs vides car nous avons aperçu tout à l'heure un Kaiten Sushi proposant des prix attractifs. Nous nous installons tous ensemble autour du tapis roulants. Les sushis défilent devant nous, tous plus appétissant les uns que les autres, tandis que le cuisinier les prépare juste derrière le bar. Les petites assiettes s'empilent rapidement, tandis que les sushis disparaissent à une vitesse fulgurante sous nos coups de baguettes effrénés. 
Enfin rassasiez, il est temps de dire au revoir à Joséphine. Son hôtel l'attend pour une petite nuit à Tokyo avant son départ le lendemain pour Sasama, petit village perdu dans la campagne. Une fois dans la gare, un dernier petit signe de la main et nous reprenons nous aussi le métro pour rejoindre notre appartement où nos futons nous attendent. La journée fut intense et c'est avec plaisir que je m’endort sur les tatamis la tête pleine de beaux souvenirs, ne pensant à rien d'autre que les belles choses qui nous attendent les jours prochains.


Tokudaiji - UenoTokudaiji - Ueno
Tokudaiji - Ueno
Kaiten sushis - Ueno
Gare - Japan

N'oubliez pas que vous pouvez retrouver chaque journée du voyage en vidéo sur Youtube! 
VIDEO - JOUR 3

SUITE:

Tags:

Share:

0 commentaires

Jeter une bouteille à la mer...