...En Festival ♫ Ragnard Rock 2016 ♫ Vikings et cornes à boire!


Si vous suivez mon blog depuis assez longtemps, vous savez déjà sans doute que j'écoute du Metal. Oui du Metal, la MUSIQUE Metal. Et comme chaque année, je pars en festival. 

Comme le Japon mange une grosse partie de notre budget vacance, nous avons choisi cette année de ne pas aller en Slovénie pour Metaldays comme nous en avons l'habitude, mais de rester en France pour tester un autre petit festival, le Ragnard Rock Fest.

Celui-ci se tient à Simandre-sur-Suran, dans l'Ain, pas très loin de Bourg-en-Bresse, enfin vous l'aurez compris: un coin paumé.
Ce petit coin paumé, accueille en plein champs, 2 belles scènes, 1 plus petites, un village viking, du merch', un camping, un parking, etc. Bref, un joli aménagement pour un festival qui n'a que 2 ans!

Nous comprenons en arrivant que le parking et le camping sont séparés, chose que nous n’apprécions pas trop et qui n'est pas trop dans nos habitudes, car avoir les voitures proches des tentes permet de ranger les affaires sensibles en sécurité avant de partir pour les scènes. Tant pis, on fera avec!
Bon maintenant il faut se trainer le barda jusqu'au camping qui est... a l 'opposé, de l'autre côté du festival... Il fait chaud, c'est dur... nous arrivons finalement à l'entrée du camping. Là, on nous arrête pour nous expliquer de manière bien crue et vraiment pas accueillante, les règles, parce que oui il y a des règles! Et maintenant, nous apprenons que nous sommes placés, nous ne choisissons pas où poser nos tentes... pas moyens de garder de la place pour les copains... Pas de drapeaux... Sympa pour commencer...  Bref, passons cet épisode douloureux! Nous installons finalement notre camp sous un soleil de plomb et nous entâmons la bière pour nous remettre de nos émotions.  Au vu de la queue qu'il y a à l'entrée, nous décidons d'attendre la fin d'aprem' pour aller chercher nos bracelets afin d'éviter l'insolation.
Aaah, cette queue restera un imposant souvenir du festival. Palou, ma maman (qui nous accompagne cette année) et moi, avons la chance d'avoir des billets Weezevent, ce qui nous permet d'aller dans la plus petite des files d'attente... qui est déjà grande. Nos amis, eux, doivent prendre la file la plus longue. Ils y resteront quasiment 4h! 4 putain d'heures! WOW
Les concerts ont déjà commencé quand nous pouvons enfin entrer sur le site, les bracelets au poignet. D'un côté le village Viking avec la petite scène appelée la Heim Stage. Au milieu, le grand bar tenu par l'organisation et les stands de bouffe. De l'autre côté les deux grandes scènes la Odin Stage et la Thor Stage, et la grosse tente du Merch. 

Il se fait soif les amis! Si on buvait un truc!?
Oui mais il faut payer en 'Runes' (des jetons).
Bon et bien allons chercher des Runes.
Tient il y a la queue aux Runes...
voilà comment on refait 1h de queue après les 4h de file d'attente pour rentrer.
Alors on fait la queue, et on regarde le concert de loin.
Le son est bon, il y a encore quelques problème de réglage mais ça passe bien!
Ça y est j'ai mes Runes! 2,50€ le jetons.. ouch... 2€ le verre... ouch.
Vite, tous à la buvette pour oublier!
La bière est pourrie, de la Kro ou de la Skoll... merdique. Ah mais il y a de l'hypocras et de l'hydromel! Et ça c'est bon!

Retour devant les scènes, c'est l'heure de Nockturnal Mortum!
Ah ben non en fait, problème technique.
...1h plus tard...
C'est l'heure de Nockturnal Mortum! L'ambiance est là pour accueillir les Black Metalleux Ukrainiens et ce durant tout leur show malgré un set bien écourté à cause du retard pris précédemment. On en prend plein les oreilles et plein la vue, et nous regrettons de voir le concert se finir trop tôt.
Les scènes ferment, nous rentrons au camp pour poursuivre la soirée avec la bière et le rosé. Bilan de la journée: nous avons passé notre temps à attendre.

Lendemain matin, je me réveille de bonne heure et vu la tête de Palou qui dort à côté de moi, le rosé à fait son petit effet hier soir.
De toute évidence, il aura besoin d'une bonne douche, je me met donc en route pour récupéré les bracelets qui nous ouvriront les portes de ce sésame. Sur les festivals, les douches ne sont pas toujours payantes. A Metaldays par exemple, les douches sont gratuites si l'on a pas peur de se doucher froid. A Summer Breeze, les douches sont payantes mais bien chaudes et super bien aménagées.
J'arrive donc à 'l'entrée, je vérifie l'heure d'ouverture du guichet: 8h.
8h arrive, toujours personne, ils on surement un peu de retard.
On approche de 9h, il y a déjà du monde à l'entrée pour récupéré les bracelets douches et festival mais toujours personnes pour nous accueillir.
9h passé, je décide d'aller chercher des membres de l'orga à l'entrée du camping pour savoir si quelqu’un va venir. Mais personne ne semble au courant! Après quelques coups de fils, on m'apprend qu'il n'y a personne pour le moment et que cela n'ouvrira qu'a 10h.
J'en profite pour aller chercher le petit dej'. Puisque le site du festival ouvre tard, on peut trouver sur le camping un stand qui vend de l’alcool et de quoi contenter les estomacs vides et grondants de bon matin. 2€ le café ou chocolat + croissant ou pain au chocolat.
Il est 10h, je retourne à l'entrée pour mon bracelet douche. Une jolie file d'attente s'est déjà installer.
30 minutes plus tard, toujours rien.
45 minutes plus tard, enfin le guichet s'ouvre.
5€ le bracelet, c'est cher, j'ai intérêt de le rentabiliser!
Je ramène ce précieux trésor au camp et donne le sien à Palou mais il nous suffit de jeter un coup d’œil par dessus la tente pour prendre une douche froide. Super une nouvelle file d'attente! Il y a la queue aux douches! Forcément il n'y a qu'un dizaine de cabines pour tout le monde!
Et c'est repartit.
Nous en profitons pour papoter avec les autres personnes qui attendent, on fait ainsi la rencontre de nos voisins de camping qui sont super sympa. Il fait chaud, un grand soleil et déjà 1h d'attente.  Enfin s'est notre tour. L'eau est froide... super. Au moins nous ne passerons pas 15 minutes sousla douche, on se magne et on ressort... rafraichit.
Comme les stands de bouffe sont un peu cher, nous décidons de prendre la voiture pour aller jusqu'à Bourg-en-Bresse faire le plein avant les concerts.
Encore une fois, nous souffrons pour tout ramener au camping, nous aurons bien mériter nos sandwiches plein de charcuterie et bien gras!

Nous repartons à présent sur le chemin des scènes, nous nous arrêtons au passage faire un p'tit tour au village viking qui est vraiment super sympa. On y trouve des artisans qui travaillent le cuir, le bois, les cornes... Certains propose des ateliers pour apprendre à coudre, a travailler le cuir ou même à confectionner une armure. En plein centre se tient une arène où des viking en armure se livrent des combats en bataille rangée. Des jeux sont aussi organisés tout au long de la journée.
Palou à repéré une très belle corne à boire et de beaux bracelets en cuir. Moi j'ai trouvé un Monsieur Ukrainien qui fait de jolies sifflets en terre cuite. Nous remettons les achats à plus tard pour aller voir les concerts. Aujourd'hui, priorité à Belenos! Le groupe de Celtic Black Metal originaire de Bretagne est un de nos chouchou. Nous avions eu la chance de les faire jouer à Dijon il y a quelques temps et ils sont restés depuis un de nos groupe préféré. 


Nous enchainons toute la journée, concerts et retours salvateurs au camping. Le soir, nous profitons du départ du soleil pour rester devant les scènes, avant de rentrer faire la fête sous la tonnelle au milieu des tentes. Si pour l'instant il y a beaucoup de points négatifs sur l’organisation, nous aurons au moins un beau point positif: Nous en plaisantons et nous en rigolons beaucoup.

Lendemain matin, nous nous levons tôt pour aller à la douche... mais il y a déjà une queue de fou. Nous retrouvons donc notre habituelle file d'attente et nous faisons connaissance à nouveau avec des inconnus pour passer le temps en bavardant. Nous décidons de nous laver à deux dans la cabine, elle n'est pourtant pas bien grande mais nous nous serrons, histoire d'aller plus vite et laisser la place aux autres qui attendent. L'eau est toujours bien froide! On va dire que ça revigore!
Bon, ce n'est pas tout ça, mais il fait vraiment super chaud sur le camping, et nous décidons de partir à la recherche de la rivière qui passe dans le coin. Nous traversons le charmant petit village de Simandre-sur-Suran en direction des prés, de l'autre côté, où coule le Suran. C'est une très jolie rivière, peu profonde et à l'eau claire. Nous nous installons quelques heures sur les berges pour profiter de la fraicheur et du calme du lieu avant de retourner devant les scènes car nous ne voulons pas rentrer trop tard afin de voir le show de King of Asgard puis plus tard dans la soirée, Moonsorrow. Les premiers entrainerons la foule au son de leur Viking Black Metal tout droit venu de Suède et les second animerons la soirée comme aucun groupe ne l'a encore fait jusqu'à maintenant. il faut dire que les Finlandais s'y connaissent en Pagan Black Metal et on le sent!
As always, nous finissons la soirée sur le camping, mais cette fois avec les voisins parce que chez nous, tout le monde est couché! :D

Nouvelle, journée, dernière journée de fest, mais la meilleure sans aucun doute car aujourd'hui je vais enfin voir Rotting Christ, un de mes groupes préféré et sans conteste l'album de l'année pour moi avec la sortie de leur dernier bébé:  Ritual!

Mais avant, petit déjeuner salvateur et puis retour à la rivière pour faire trempette! Nous profitons encore une fois de ce petit coin agréable au bord de l'eau, nous écoutons les arbres dans le vent, l'eau sur les rochers et nous prenons quelques photos en souvenir.
Et enfin nous y voilà, il est l'heure pour Rotting Christ d'entrer sur scène! Un peu trop tôt d’ailleurs car nous aurions plus apprécié un show de nuit, plus adapté à leur style. Les Grecs enchainent les morceaux, tous aussi bons les uns que les autres. On aura enfin droit à un joli circle-pit qui fait plaisir et à Apage Satana, où l'on se défoule avec plaisir. Encore un concert qui se finit trop tôt. J'aimerais en voir plus, mais pas de rappel pour cette fois...


J'ai eu ce que je voulais et je décide de m'arrêter sur cette bonne impression. Je quitte donc les scènes pour aller faire quelques emplettes avant de partir. Mon porte monnaie fond à une vitesse incroyable, mais on a rarement autant de merch de qualité alors on en profite. Corne à boire et son support en cuir, bracelets en cuir, sifflet en terre cuite, gourde en bois, T-shirts des groupes... Et pour le dernier soirs, nous passons aux stands de bouffe sur le site du festival, ce qui fut une très bonne idée, car nous avons bénéficié de 'tarifs réduits' et pour un petit billet de 10€ nous repartons avec 3 énooormes barquettes de viandes et une tartiflette. Nous découvrons ainsi une spécialité du coin: les bréchets. Ce sont des morceaux de poulets dans un genre de persillades, un petit délice! Nous reviendrons dans le coin juste pour ça! Nous nous installons pour manger devant le spectacle de feu dans le village viking, nous dépensons nos dernières runes au bar et puis nous rentrons pour la dernière soirée sur le camping!

Lendemain matin, nous avons le temps de rentrer, après une petite douche et un petit déjeuner encore une fois fort appréciable de si bon matin, nous commençons à remballer tranquillement.
Petite photo souvenir avec tous les gens de notre camp et puis on se dit à la prochaine avant de monter en voiture, direction Dijon!


Les scènesLa file d'attente à l'entrée!Village Viking
Des vikings!
Des vikings!Le campingLes scènes
Le Menhir
Le Menhir
Le Suran
Le Suran
Village Viking
King Of Asgard
Le stand Savoyard!
Les cornes de viking en pain
Rotting Christ
Achats souvenir!

BILAN: 

Malgré des problèmes d'organisation parfois franchement énervants, nous avoons tous apprécié ce festival pour son ambiance et son style. De tous, il est celui où j'ai le plus apprécié le merchandising. Nous y avons fait énormément de rencontres et surtout de BELLES rencontres avec des gens que nous espérons revoir.
Bien envie d'y retourner, et je suis très intéressée pour être bénévole, mais déjà un problème se pose puisque les dates ont été annoncée pour l'an prochain et elles tombent juste avant Metaldays, donc impossible de faire les deux, il faudra choisir...

Share:

1 commentaires

  1. Gods, ça devait être trop chouette ! Je suis super fan des bracelets et de la corne que vous avez achetés. Et je découvre le groupe Belenos, que je ne connaissais pas du tout : J'ADORE ! Merci pour la découverte, du métal dès le matin, ça fait toujours du bien ! *-* xx

    RépondreSupprimer

Jeter une bouteille à la mer...