... faire un tour en haut de la tour!


Cela fait maintenant plusieurs années que je vis à Dijon et pourtant, nous n’avions pas encore pris le temps de monter la plus célèbre tour de la ville, la Tour Philippe le Bon.

On profite de ce dimanche légèrement ensoleillé pour corriger cette erreur, on flâne dans les rues, on s’arrête dire bonjour à la chouette et on  s’attarde quelques minutes dans les cuisines ducales avant de se rendre tranquillement à l’office du tourisme pour prendre nos entrées.  La visite se fait obligatoirement avec un guide, ce qui est une très bonne chose car cela permet d’apprendre beaucoup sur le lieu, et cela  pour la modique somme de 3€ par personnes.

Pour arriver à la terrasse  tout en haut de la tour et profiter de la vue qu’elle offre, il faut d’abord gravir les 316 marches. Rassurez-vous, la montée n’est pas si difficile! La tour ayant été construite pour l’usage des nobles, les marches sont conçues au « pas de reine » c’est-à-dire que les marches ne sont pas très hautes ce qui rend l’escalier particulièrement confortable.
De plus si vous avez besoin de souffler un peu, le guide s’arrête à différents paliers afin de parler de l’architecture et de l’histoire de la tour. On peut ainsi apprendre que l’édifice repose sur l’ancien castrum Gallo-Romain et même encore apercevoir un morceau du vieux rempart. Des vestiges du  temps ou Dijon s’appelait encore Divio.
On peut également admirer les marches taillées dans la belle pierre rosée de Bourgogne ainsi que toutes les petites sculptures présentent tout au long de la montée qui ont chacune une signification bien particulière. On note également les portes en bois qui desservaient les différents étages du palais, aujourd’hui la dernière ouvre sur le vide puisque tout un étage de la magnifique bâtisse à bruler il y a déjà longtemps. 

On quitte le grand escalier pour en emprunter un plus petit, les dernières marches avant de sortir sur la terrasse… et enfin, la récompense. Quel plaisir pour les yeux ! Avec ses 46 m de hauteur, la tour est loin d’être le plus grand édifice de la ville mais son emplacement spécifique offre un point de vue incomparable sur Dijon et ses alentours. Juste sous nos pieds, la belle place de la libération et ses terrasses animées, plus loin les clochers de la grande Cathédrale Saint-Bénigne et tout au fond, les combes légèrement dans la brume. Ici et là, on aperçoit des petites tours, des toits biscornues, et tout un tas de tâches colorées formées par les magnifiques toits de tuiles vernissées. Là-bas un grand amas de verdure, juste à côté de notre petit chez-nous, les Allées du Parc et le Parc de La Colombière semblent être une véritable forêt au cœur de la ville.
Les gargouilles de la petite tour de guet surveillent du coin de l’œil leurs congénères qui peuplent les façades de Notre Dame de Dijon. Juste devant nous, on peut également profiter d’une autre vue du  Jacquemart que je n’avais pour l’instant que regarder d’en bas. Et puis on entend… le son des fontaines sur la place, le violoniste dans la rue en bas, la musique de guinguette qui sort par la fenêtre d’un petit appartement…

Et puis il est déjà l’heure de partir, on jette un dernier coup-d’œil par-dessus la balustrade et on retourne à nos escaliers. La descente est bien plus rapide que la montée et pourtant, on s’attarderait encore bien quelques instants à une des fenêtres. On salue le guide et on redescend sur terre, en se disant que ce n’est pas la dernière fois qu’on montera ces marches.


Tour et statue Philippe Le Bon
Rue de le Liberté Dijon
Tour  Philippe Le Bon
Cadran Palais des DucsFenêtres cuisines ducales
Marches de la Tour Philippe Le Bon, pierre de BourgogneSculptures tour Philippe Le Bon
Sculptures tour Philippe Le Bon
Sculptures tour Philippe Le Bon, escargots des Compagnons
Sculptures tour Philippe Le BonFenêtre depuis la tour
Gargouilles de la tourToiture en tuiles vernissées
Vue de la tour
Vue de la tour, Allées du Parc et Parc de La Colombière
Vue de la tour, tuiles vernissées
Vue de la tour, tuiles vernissées
Vue de la tour
Gargouilles de la tour
Vue de la tour
Tour Philippe Le Bon, Dijon
 
EDIT:
Ma petit visite de la Tour Philippe le Bon fait la une Lifestyle sur Hellocoton! Merci!
Spoiler:





Share:

14 commentaires

  1. J'ai passé 6 mois à Dijon pour finir mes études et aujourd'hui, je regrette de ne pas en avoir profiter pour découvrir son superbe patrimoine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de prendre le temps de revenir, au moins quelques jours! ;)

      Supprimer
  2. Je suis dijonnaise d'origine et pourtant je n'ai jamais visité cette tour, c'est bien dommage, ça a l'air magnifique !! Merci pour la visite ;)
    (ps. 64cm pour la hauteur d'une marche, ça me parait un petit peu raide, non? Ahah)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha en effet pour la hauteur des marches, c'est le pas de la reine qui vaut 64 cm! ;)
      Merci beaucoup!

      Supprimer
  3. Dijonnaise :) et je l'ai déjà fait ! superbes photos, tu mets bien en valeur la ville !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! C'est un plaisir de voir autant de Dijonnaises par ici! :)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Oui les tuiles vernissées sont célèbres en Bourgogne! Magnifiques n'est-ce pas?! :)

      Supprimer
  5. Ohlala que de souvenirs ! La dernière fois que j'y suis montée, c'était il y a... pfiou... Tiens j'y retournerais bien, faudra que j'en parle au mâle ;)

    RépondreSupprimer
  6. Wahou ! Ce toit est magnifique !
    J'aime beaucoup tes photos. Ton blog est très sympa :)
    Bises.
    www.artemis-leblog.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  7. Tes photos sont très belles, ça donne envie de découvrir Dijon que je ne connais pas du tout!

    RépondreSupprimer
  8. Dijonnaise et pourtant je ne suis jamais montée!!! J'étais persuadée que la montée était très raide et éprouvante, eh bien je vais m'y mettre!!
    Tes photos donnent vraiment envie!

    RépondreSupprimer
  9. Tu utilises quoi comme appareil photo ? Le rendu tilt shift est logiciel ou tu as utilisé un optique à décentrement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'utilise un vieux Canon EOS 400D. Le rendu est logiciel, pas encore les moyens d'acheter un optique à décentrement. :D

      Supprimer

Jeter une bouteille à la mer...